07-02-2018

COOP HIMMELB(L)AU réalise le PANEUM – Wunderkammer des Brotes à Asten

Coop Himmelb(l)au,

Markus Pillhofer,

Asten, Austria,

Pavillons,

Le centre d'information et forum événementiel PANEUM - Wunderkammer des Brotes, à Asten (Autriche) est un pavillon en bois et en béton consacré à l’histoire du pain. Conçu par COOP HIMMELB (L)AU de Wolf D. Prix, l’ouvrage prend la forme d’une structure autoportante dont les formes organiques contrastent avec la base minimaliste.



COOP HIMMELB(L)AU réalise le PANEUM – Wunderkammer des Brotes à Asten
Peter Augendopler, le directeur de Backaldrin Österreich The Kornspitz, a demandé en personne à Wolf D. Prix de COOP HIMMELB (L)AU de réaliser à Asten (Autriche) le PANEUM, une sorte de petit musée du pain devenu le nouveau symbole de l'entreprise. Le cabinet autrichien COOP HIMMELB (L)AU a ainsi pu expérimenter dans le PANEUM &ndash ; Wunderkammer des Brotes ses concepts architecturaux et étonner une nouvelle fois le public.
Situé dans le siège de la société Backaldrin Österreich The Kornspitz Company GmbH, en périphérie d’Asten au-delà de l’autoroute autrichienne A1, le PANEUM présente aux visiteurs une silhouette dessinée en 3D par des ordinateurs à commande numérique CNC. Ses formes refermées sur elles-mêmes et sur leur audace formelle créent un grand contraste avec le paysage rural. Cette structure sans arêtes, qui n’a pas de façade principale mais invite les gens à se perdre dans une contemplation à 360 degrés, se détache des autres bâtiments du complexe industriel : à certains, elle rappelle une miche de pain tandis que d’autres y discernent un visage. Comme le souligne Wolf D. Prix, l’ouvrage n’a pas de référence formelle précise. Au contraire, grâce à ses surfaces recouvertes de bardeaux en acier inoxydable sur lesquelles la lumière glisse sans interruption en dessinant des clairs-obscurs comparables aux plis des fresques de la Renaissance, c’est la recherche continue du mouvement qui reste en mémoire
. Le volume architectural se compose de deux parties essentielles : d’abord une base minimaliste constituée d’une boîte en verre et en béton coulé sur place abritant le hall du PANEUM, les salles des fêtes (d’une capacité de 120 personnes) ainsi que les sanitaires et les locaux techniques. Et puis, en très net contraste formel, une coquille métallique au visage hermétique, exprimant une modernité extrême tout en contenant un cœur en bois où se loge le « musée ». Au grand émerveillement des personnes qui entrent dans le bâtiment, la structure porteuse n’est ni en métal ni en béton mais prend la forme d’une enveloppe de bois autoportante. C’est en effet du bois lamellé-collé courbé qui a permis de donner naissance à cette forme libre, sublimée par les bardeaux d'acier.
Quand on entre dans « la boîte » de la base - comme Wolf D. Prix l’appelle lui-même - on se retrouve dans un espace dépouillé, éclairé de manière naturelle par la grande lucarne supérieure, où l’attention est entièrement focalisée sur le grand escalier en colimaçon qui mène aux salles d’exposition sur deux étages. Après avoir monté les marches, on est en revanche accueilli par la lumière chaleureuse et accueillante d’un espace artificiel, circulaire et irrégulier où les salles d'exposition s'interpénètrent. L’absence totale de fenêtres - et donc de connexions avec l'extérieur - vise à plonger le visiteur dans ce que les architectes appellent la wunderkammer (ou cabinet des curiosités) du pain.
Wolf D. Prix a expliqué à cet égard : “When we first met, the founder of the PANEUM, Peter Augendopler, spoke in depth about his project. It immediately reminded me of a Wunderkammer. There is a picture of a Wunderkammer, full of exhibits, displayed on the floor, on the walls, and even on the ceiling. Sometimes it reminds me of catalogues that still exist today, where everything is all muddled together. I have not seen anyone put one down yet. Rather, one rummages through to find something interesting. So, I told Mr. Augendopler, “What I can create for you is a Wunderkammer.” From that moment on, we agreed.”
La forme libre et continue traduit parfaitement le concept de wundercammer, ou cabinet des curiosités, un terme célèbre à l’époque baroque qui désignait une fabuleuse collection d’outils ou d’objets thématiques, une vertigineuse accumulation d’inventions à des fins pédagogiques.Le thème est ici le pain, dans ses déclinaisons historiques et artistiques au fil de siècles de culture. Sculptures, peintures et curiosités sont ainsi mis en scène dans un tourbillon de bois où, à l’instar du PANEUM, il n’existe pas de chemins prédéfinis mais seulement une expérience d'apprentissage libre et personnelle.

Mara Corradi

Planning: COOP HIMMELB(L)AU – Wolf D. Prix & Partner ZT GmbH
Beginning of the project: 2014
Completion: 2017
Client: Backaldrin Österreich The Kornspitz Company GmbH
Design Principal: Wolf D. Prix
Design Partner: Karolin Schmidbaur
Project Lead: Friedrich Hähle, Günther Weber (until 2015)
Project and Design Architect: Stephan Sobl
Project Team: Albara Arab, Martina Bighignoli, Daniel Bolojan, Donna Riedel, Benjamin Schmidt, Damian Witt, Denitsa Parleva, Risa Kagami
Model Building: Win Man, Nam La Chi
Site Area: 3.750 sqm
Gross Floor Area: 1.850 sqm
Building Height: 20 m
Builder: Bauunternehmen Ing. Harald Weissel GmbH
Wood Construction: WIEHAG GmbH
Shingle Façade: LUMMEL GmbH & Co. KG (glass-bead blasted)
Steel Staircase: MetallArt Metallbau Schmid GmbH
Glass Façade Box/Sky Light Box/Cladding Collar (Elevator, Collar, Entrance): Pöttinger Metallwerkstätten GmbH

Photos by: ©Markus_Pillhofer

www.coop-himmelblau.at
https://www.paneum.at

GALLERY


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy