25-08-2017

Cometa Architects : Rocksplit, maison sur l’île de Kéa dans les Cyclades

Le cabinet Cometa Architects actualise les techniques traditionnelles grecques de construction et de revêtement en pierre dans la maison Rocksplit. Conçue par Cometa Architects sur l’île de Kéa dans l’archipel des Cyclades, cette maison semble naître du sol.



Cometa Architects : Rocksplit, maison sur l’île de Kéa dans les Cyclades
Hommage raffiné à l’architecture grecque, la maison Rocksplit de Cometa Architects se dresse sur l’île de Kéa, dans les Cyclades, là où la mer se retire et où le terrain plat laisse place à un relief escarpé. Le projet Rocksplit du cabinet Cometa Architects - la maison de villégiature d’une famille - cherche, dans ses aspects formels et matériels, à se fondre dans la nature et le paysage. La très rare végétation de cette île fait en effet ressortir ses collines rocheuses comme des terrasses descendant vers la mer. Des terrasses naturelles dont le cabinet Rocksplit s’est inspiré en les reproduisant dans la maison, sur plusieurs niveaux et orientées dans toutes les directions.
Le souhait de rester ancré jusqu’au bout dans l’histoire et le préexistant (probablement en raison d’une sensibilité incitant à contaminer le moins possible les espaces naturellement préservés) a amené les architectes de Cometa à renouer avec une technique de construction traditionnelle : la pierre locale sculptée à la main et posée à sec. Les formes de la maison s’inspirent elles aussi des habitats traditionnels, bas et horizontaux avec des toits plats sur différents niveaux qui se transforment en collecteurs d’eaux de pluie.
Le projet se concrétise ainsi à travers une structure en béton armé dont les surfaces horizontales les plus étendues - à savoir les terrasses - sont finies au micro-ciment. Les surfaces verticales se distinguent quant à elles par le soin extrême accordé aux détails, pierre par pierre, illustration claire de la volonté de fusion avec le relief naturel du terrain rocheux de l’île.
L’alternance de pleins et de vides caractérisant le volume architectural et le développement de ses parties fonctionnelles sont mis en exergue par l’opposition entre les roches foncées et les roches plus claires, grises voire presque blanches. La façade principale accueillant l’entrée au sud mène au séjour et à la cuisine puis on trouve ensuite la tour de circulation. Ces deux éléments sont en roche foncée. Au deuxième plan, plus protégées par rapport à la pente, la maison abrite les chambres à coucher et le remise, revêtues de pierres blanches.
Beaucoup de détails architecturaux ressortent du bloc géométrique monolithique - mais décomposable en fragments soulignés par les nuances de la roche - notamment des fenêtres, nombreuses sur chaque façade et de différentes dimensions, comme si chacune d’elles avait été étudiée pour encadrer une vue sur le paysage. Un croquis illustre l’étude spécifique des volets simples pour les petites fenêtres et des volets pliants de plusieurs formes pour les ouvertures de différentes dimensions. Certains éléments extérieurs sont eux aussi en bois, comme les pergolas ou les tables permettant d’agrémenter l’espace résidentiel extérieur, dûment ombragé pour protéger de la forte chaleur estivale des Cyclades. À l’intérieur, le blanc des sols en micro-ciment domine sur les deux étages tandis que le bois du mobilier conçu et réalisé sur mesure dans un style rustique rappelle les maisons méditerranéennes.
La récupération du mode de construction « Kotounto », c’est-à-dire la réalisation d’interstices entre le terrain rocheux et la structure en vue d’évacuer l’humidité du sol et de laisser les murs et les fondations au sec, s’inscrivent dans un projet énergétique plus vaste. Une installation de chauffage par le sol, alimentée par des collecteurs solaires installés sur le toit, a également été prévue. La climatisation est quant à elle obtenue par ventilation transversale, une autre méthode traditionnelle fonctionnant grâce aux nombreuses petites ouvertures dont nous parlions auparavant, disposées en diagonale les unes par rapport aux autres. Enfin, l’eau de pluie est collectée par les 3 toits et conservée dans un réservoir souterrain.

Mara Corradi

Architects: Faidra Matziaraki & Victor Gonzalez (Cometa Architects)
Collaborators: Betty Tsaousi, Olga Balaoura, Laura Mascuñan, Denisse Gómez Casco
Mechanical engineer: Eustratios Komis
Construction realisation: Zoulamopoulos Construction Company
Structural Design: Vasilios Vakis
Supervision: Faidra Matziaraki
Interior design Faidra Matziaraki & Victor Gonzalez Marti
Sustainable design: Eustratios Komis
Client: Private
Location: Kea Island, Cyclades, Greece
Structural design: Vasilios Vakis & Nikos Zoulamopoulos
Gross useable floor space: 150 sqm
Lot size: 10.000 sqm
Built surface: 115 sqm
Start of work: November 2014
Completion of work: July 2016
Structure in: Reinforced Concrete
Facades in: Stone
Indoor sufraces: Microcement
Outdoor surfaces: Microcement
Floors: Microcement and underfllor heating & cooling
Photographs: © Dimitris Kleanthis

www.cometaarchitects.com
Honorable mention in domes greek architecture in the category Best New Build Project
Silver Award in category Architecture, Building, Structure, Design in a Design Awards

GALLERY


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy