06-12-2017

Bovenbouw : rénovation de bâtiments dans la rue Leysstraat à Anvers

Bovenbouw Architectuur,

Filip Dujardin, http://www.filipdujardin.be,

Antwerpen, Belgiium,

Maison,

Recupero,

Bovenbouw Architectuur a rénové trois bâtiments du XIXe siècle de la rue Leysstraat, située au centre-ville d'Anvers, afin de réhabiliter un quartier à usage résidentiel dont la vocation a pendant longtemps été purement commerciale. Bovenbouw s'intègre délicatement dans le tissu historique.



Bovenbouw : rénovation de bâtiments dans la rue Leysstraat à Anvers
Missionné par AG Vespa, l'agence immobilière qui a acheté les bâtiments au n°7 et au n°15 de la rue Leysstraat à Anvers, Bovenbouw Architectuur a réalisé un projet de rénovation minutieux visant au réaménagement fonctionnel des espaces à usage résidentiel et commercial. Classés patrimoine protégé depuis 1971, les trois immeubles présentaient des façades typiques du style éclectique du XIXe siècle et un agencement intérieur qui avait difficilement sa place sur le marché résidentiel. Quant aux deux premiers étages, ils étaient déjà occupés par des magasins reflétant parfaitement le nouvel esprit de la rue Leysstraat, qui a récemment vu son image redéfinie grâce à sa vocation commerciale.
Compte tenu des contraintes liées à la protection des façades, l'intervention extérieure du cabinet belge s'est limitée à leur restauration. Quant aux intérieurs, le projet a sensiblement modifié leur agencement et la relation fonctionnelle et dialogique entre les pièces, en démolissant ou en construisant de nouveaux murs et de nouvelles ouvertures, en leur donnant une nouvelle peau, ou encore en concevant du mobilier structurel. Le but était d'obtenir 8 appartements au total, en plus des 2 magasins situés aux étages inférieurs. Les appartements disposent d'une ou deux chambres et leur surface varie entre 101 et 120 mètres carrés.
La présence de cheminées à tous les étages et dans de nombreuses pièces est l'un des détails qui a le plus touché la sensibilité des architectes. Cet objet fonctionnel et décoratif, autrefois indispensable, désormais inutilisé, a dans certains cas été transformé, un peu fantastiquement, en voie d'accès menant à une autre pièce (un peu comme le miroir d'Alice) en changeant ses dimensions jusqu'à le faire disparaître dans sa fonction originale. La cheminée a été métamorphosée en porte géante ou agrandie pour en faire un placard partagé entre deux pièces, comme celle qui relie le salon à la cuisine et qui abrite tous les ustensiles. Elle a également été transformée en image, habillée de marbres qui rappellent les couleurs et les matériaux originaux, et son manteau accueille une fenêtre qui communique avec la pièce adjacente. Une opération accentuée et enrichie grâce au marbre qui recouvre l'intrados, un détail que l'on retrouve sur certaines portes valorisées avec du bois.
Le réaménagement a réduit la distance entre les grandes pièces de la façade et les moins nobles situées à l'arrière, offrant ainsi des perspectives et des aperçus inattendus entre ces dernières. Une réorganisation qui a impliqué, au cas par cas, d'ouvrir des fenêtres dans les manteaux des cheminées, ou encore de créer des ouvertures élevées et circulaires. Les coupes obliques des pièces ont été exploitées avec du mobilier sur toute la hauteur et fait sur mesure, par exemple dans un appartement, la porte qui mène à la salle de bain s'ouvre sur un placard de plusieurs portes en bois bleu pastel qui vient cacher la douche. Des cloisons offrant de nouvelles perspectives ont été aménagées afin de diviser les espaces les plus grands et les plus mal gérés et de faire les salles de bain.
Dans l'ensemble, le blanc du plâtre a fait disparaître l'ancien agencement spatial intérieur en créant un décor sobre commun à tous les appartements. Néanmoins, l'aménagement des fenêtres circulaires ou des arches associé aux tonalités des marbres colorés a reproduit un certain éclectisme qui vient établir un lien entre les intérieurs et les façades historiques.
Devant être créés ex nihilo, la salle de bain et ses éléments ont été intégrés à des espaces de passage comme un escalier, ou à des espaces symboliques comme une flèche de la façade, et ce en suivant un procédé inhabituel qui s'apparente à celui utilisé pour les cheminées. La conception des cuisines, de vastes espaces d'ameublement, s'est adaptée au style monumental original, avec des frises et des moulures inspirées de celles des frontons, des fenêtres jumelées et trilobées de la façade de représentation.
Enfin, un appartement a été créé dans les combles, exploitant ainsi un espace non noble incliné avec une hauteur inférieure. L'histoire de ces bâtiments a été conservée et valorisée, laissant visibles les briques de la structure, les poutres et les lattes en bois de la toiture inclinée qui ont été peintes en blanc, la couleur de fond du réaménagement. Dans les combles, la hauteur a permis de réaliser une mezzanine en bois où l'on peut admirer la vue depuis les lucarnes.

Mara Corradi

Architects: Bovenbouw Architectuur
Design team: Dirk Somers, Sander Laureys, Gosia Olchowska, Henk Jan Imhoff, Wim
Boesten, Sidse Hald and Christopher Permain in collaboration with Barbara
Van Der Wee Architects
Client: AG Vespa Generaal
Location: Lemanstraat 55, 2018 Antwerpen
Location: Leysstraat 7-15, 2000 Antwerpen
Bruto - netto surfaces: 719 sqm - 677 sqm
Timing: August 2014 - September 2016
Photographer: © Filip Dujardin

https://bovenbouw.be

GALLERY


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy