29-09-2017

BIG-Bjarke Ingels Group : Tirpitz, le musée du Mur de l’Atlantique

Blåvand, Denmark,

La récupération du bunker Tirpitz à Varde a permis à BIG-Bjarke Ingels Group de concevoir un musée multimédia et interactif sur l’histoire du Mur de l’Atlantique et de la côte ouest du Danemark. Le musée du bunker Tirpitz de BIG transforme la mémoire en expérience immersive.



BIG-Bjarke Ingels Group : Tirpitz, le musée du Mur de l’Atlantique
Le bunker Tirpitz du Mur de l’Atlantique, point de départ de la réalisation du musée souterrain signé BIG-Bjarke Ingels Group, est au cœur d’un ambitieux projet voulu par la municipalité de Varde sur la côte ouest du Danemark.
Lauréat d’un concours organisé en 2012 par la municipalité et financé par A. P. Møller, la fondation Chastine Mc-Kinney Møller, la Fondation Nordea, la fondation Augustinus et par la commune de Varde elle-même, le projet de BIG-Bjarke Ingels Group part de la requalification fonctionnelle de l’un des nombreux bunkers du Mur de l’Atlantique, construit par les Nazis, dans la perspective de le transformer en lieu de divertissement hautement technologique.
Voulu par Hitler pour défendre toute la côte nord-ouest, de la Norvège à la France, le Mur de l’Atlantique était un système de fortifications construites pour empêcher le débarquement attendu des Alliés, qui survint en 1944 en Normandie, entre Ouistreham et la péninsule du Cotentin. Même si, en raison de manque de fonds, le « bétonnage » des côtes européennes ne put jamais être terminé, les bunkers nazis en ruines sont encore nombreux aujourd'hui et plusieurs ont été transformés en musées commémoratifs au fil des années.
Le projet de BIG est différent dans la mesure où il n’entend pas concentrer l’attention sur le lieu historique et donc sur un passé de souvenirs mais, avec l’agrandissement du nouveau complexe souterrain, mettre au premier plan le temps présent en faisant revivre aujourd’hui des expériences dépassées comme actuelles.Cette nouvelle approche du musée, d’une grande actualité, rappelle un projet que nous avons récemment abordé : la reconstruction immersive des grottes de Lascaux à Montignac (France), ouvrage d’une équipe dirigée par Snøhetta.
Le nouveau complexe, situé au nord du bunker, jaillit du terrain comme une motte nue à 4 bords. Il comprend autant de zones partiellement enfouies accueillant des espaces immersifs dans des salles thématiques sur l’histoire de la localité. L’aménagement des expositions - aussi bien permanentes que temporaires - a été réalisé par le cabinet Tinker Imagineers. Il reproduit technologiquement le système de défense du Mur de l’Atlantique tout en narrant également le récit de « l’or danois » (à savoir l’ambre, très présent dans la région) ainsi que d’autres histoires de la côte ouest du Danemark dans le cadre d’un spectacle multimédia très prenant dont les visiteurs font partie intégrante. L’expérience du bunker Tirpitz à proprement dit est traitée de la même façon. Volume de béton cubique dont les murs mesurent trois mètres et demi d’épaisseur, il est relié au nouveau bâtiment par un tunnel souterrain. Son impressionnante structure nue est animée par un système de lumières activées par les visiteurs qui peuvent ainsi revivre l’expérience de vie à l’intérieur du bunker.
Dans ce concept de musée entendu non pas comme monument commémoratif mais comme lieu de divertissement pédagogique, l’ouvrage d’agrandissement souterrain comprend 4 zones qui émergent du terrain à travers des murs-rideau en verre et acier donnant l’un sur l’autre et convergeant vers une place centrale carrée qui oriente la distribution des pièces intérieures. De puissantes toitures de béton en saillie, parfois de 36 mètres, surplombent les façades en baies vitrées de 6 mètres de haut qui dévoilent complètement les salles du musée et y font pénétrer la lumière. Le béton du bunker est encore présent, mais avec cette structure ouverte et tendue vers le ciel, le projet semble s’éloigner de l’histoire pour s’inscrire dans la modernité occidentale.

Mara Corradi

Architects: BIG-Bjarke Ingels Group
Partners in charge: Bjarke Ingels, Finn Nørkjær
Project leader, concept: Brian Yang
Project leader, detailed design: Frederik Lyng
Project manager: Ole Elkjær-Larsen
Team: Jakob Lange, David Zahle, Andreas K. Pedersen, Tore Banke, Snorre Emanuel Nash Jørgensen, Michael Andersen, Hugo Soo, Marcella Martinez, Geoffrey Eberle, Adam Busko, Hanna Johansson, Jakob Andreassen, Charlotte Coco, Mikkel Marcker Stubgaard, Michael Schønemann Jensen, Alejandro Mata Gonzales, Kyle Thomas David Tousant, Jesper Boye Andersen, Alberte Danvig, Jan Magasanik, Enea Michelesio, Alina Tamosiunaite, Ryohei Koike, Brigitta Gulyás, Katarzyna Krystyna Siedlecka, Andrea Scalco, Tobias Hjortdal, Maria Teresa Fernandez Rojo
Collaborators: AKT, Lüchinger+Meyer, Tinker imagineers, Kloosterboer Decor, BIG IDEAS, Fuldendt, COWI, Svend Ole Hansen, Gade & Mortensen Akustik, Bach Landskab, Ingeniørgruppen syd, Kjæhr & Trillingsgaard, Pelcon Client: Varde Museums
Location: Blåvand, Denmark
Gross useable floor space: 2800 sqm
Competition: 2012
Completion of work: 2017
Photographs: © Rasmus Hjortshoj/CoastArc

www.tirpitz.dk
www.big.dk
http://vardemuseerne.dk/museum/tirpitz/

GALLERY


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy